Un groupe de défense des droits humains affirme que les forces israéliennes ont exécuté plus de 1 000 aînés palestiniens

Publié le

Un groupe de défense des droits humains affirme que les forces israéliennes ont exécuté plus de 1 000 aînés palestiniens

Plus de 1 000 anciens palestiniens ont été tués par les bombes et les balles israéliennes au cours des 10 semaines d'attaque à Gaza, et des dizaines d'hommes et de femmes de plus de 60 ans ont été « exécutés » par les troupes de l'armée israélienne, a déclaré vendredi un important groupe de défense des droits de l'homme.

« Israël a fait de tous les habitants de la bande (de Gaza) des cibles depuis le début, le 7 octobre, de son génocide en cours contre les Palestiniens », a affirmé l'Observatoire euro-méditerranéen des droits de l'homme, une organisation à but non lucratif basée à Genève, dans un communiqué.

Euro-Med Monitor a déclaré que 1 049 hommes et femmes âgés ont été tués par les forces israéliennes depuis qu'elles ont commencé à bombarder l'enclave densément peuplée en représailles aux attaques du Hamas contre Israël le 7 octobre, qui ont fait plus de 1 100 morts.

Le groupe a déclaré que la majorité des victimes âgées de Gaza ont été écrasées à mort sous les décombres de leurs maisons ou de l'abri où elles cherchaient refuge au milieu des bombardements quasi incessants d'Israël. D'autres ont été tués alors qu'ils s'aventuraient à la recherche de produits de première nécessité.

« Cependant, de manière alarmante, des dizaines de personnes ont été ciblées lors de meurtres et d'exécutions sur le terrain », a affirmé l'ONG. « Ces incidents comprenaient des soldats tirant sur des personnes âgées immédiatement après leur avoir ordonné d'évacuer leur domicile et, dans certains cas, les exécutant quelques instants seulement après leur libération après des ou des jours de détention arbitraire. »

Euro-Med Monitor a noté :

Le vieux Dr Akram Abu Hasira et sa femme ont été abattus et laissés à mort par les forces israéliennes le 21 décembre, après avoir été évacués de force de leur domicile de la rue Yarmouk dans la ville de Gaza. Les militaires ont ensuite incendié leur domicile. Leur fils, le Dr Mahmoud Abu Hasira, a rapporté qu'après le retrait des forces israéliennes de la zone, leur famille a réussi à enterrer les corps du couple….

(Euro-Med Monitor) a également souligné l'exécution du Dr Muhammad Eid Shabir, 77 ans, ancien président de l'Université islamique de Gaza, ainsi que de son épouse, Rihab Muhammad Shabir, 74 ans, le 11 novembre… Sa fille a confirmé à Euro-Med Observez que des avions israéliens ont bombardé la maison de sa tante dans la rue Abu Hasira à Gaza, tuant cinq , tandis que 15 personnes ont survécu à l'attaque. La majorité des victimes étaient des femmes et des enfants…

« Ils sont sortis vivants, s'enfuyant dans la rue, où ma mère a envoyé un message de détresse, et j'ai entendu la voix de mon père appelant l'un de ses petits-enfants », a déclaré la fille à Euro-Med Monitor… « Après le début de la trêve en novembre Le 25, mes parents ont été retrouvés morts dans la rue, en face de Shifa, après avoir été abattus par un tireur d'élite de l'armée.

Parmi les autres anciens de Gaza qui auraient été tués par les forces israéliennes mais qui n'ont pas été mentionnés dans la déclaration d'Euro-Med, citons Nahida Khalil Anton, une chrétienne palestinienne de 70 ans qui, avec sa fille de 50 ans, Samar Kamal Anton, a quitté le sanctuaire de la paroisse Sainte-Famille de la ville de Gaza pour utiliser les toilettes d'un autre bâtiment. Les deux femmes ont été abattues par un ou plusieurs tireurs d'élite israéliens ; l'un tout en essayant de porter l'autre en sécurité.

Lire aussi  L’administration Biden porte sa capitulation face à Israël à un nouveau niveau absurde

Israël nie avoir tué ces femmes. Le pape François a réagi avec colère aux meurtres, accusant Israël de « terrorisme ».

Les personnes âgées de Gaza sont également confrontées à un risque plus élevé de famine et de maladie, car Israël a coupé l'approvisionnement en nourriture, en médicaments et en produits d'hygiène de base.

« Des dizaines de milliers de personnes âgées courent un risque sérieux de mort », prévient Euro-Med Monitor, sachant que près de 70 % d'entre elles « souffrent de maladies chroniques et que la majorité d'entre elles n'ont reçu aucun soin médical, car la plupart des les hôpitaux sont hors service.

Le groupe a également noté que « les souffrances particulières vécues par les personnes âgées résidant dans des camps de déplacés, où il n'existe pas de services ou d'options de soins adaptés à leur âge, à leurs problèmes de santé, à leur incapacité à résister au froid ou à leur besoin fréquent d'utiliser le salle de repos. Notamment, 700 à 1 000 personnes doivent utiliser une seule salle de bain dans ces camps.

« Israël mène une campagne de punitions et d'assassinats généralisés et opprime les groupes les plus vulnérables de la société palestinienne d'une manière rarement vue dans l'histoire moderne des guerres ou des conflits armés », conclut le communiqué. « Le génocide israélien des Palestiniens à Gaza révèle pleinement son mépris flagrant du droit humanitaire international et constitue une grave transgression des principes de la guerre. »

Lire aussi  L'ONU prévient que les décès dus au séisme pourraient dépasser les 50 000 au milieu d'appels urgents à l'aide

L'analyse d'Euro-Med Monitor intervient alors que le bilan palestinien des 78 jours d'attaques israéliennes quasi incessantes a les 20 000 morts, dont environ 70 % sont des femmes et des enfants. Plus de 50 000 autres personnes ont été blessées. Environ 1,9 million des 2,3 millions d'habitants de Gaza ont également été déplacés de force ; la plupart des maisons de la bande ont été endommagées ou détruites.

« La nécessité d'un cessez-le-feu permanent est devenue urgente, et… afin de mettre un terme à la guerre de génocide en cours, une enquête internationale immédiate doit être lancée sur les crimes horribles commis par Israël », a déclaré le groupe. « Tous les pays qui gardent le silence encouragent activement le génocide israélien. »

Avatar de Charles Briot

Laisser un commentaire