Les forces israéliennes continuent de tuer des Palestiniens au milieu d’un « cessez-le-feu » de 4 jours

Publié le

Les forces israéliennes continuent de tuer des Palestiniens au milieu d’un « cessez-le-feu » de 4 jours

La semaine , les dirigeants israéliens ont conclu un accord avec le Hamas pour mettre en œuvre une pause de quatre jours dans les bombardements à Gaza après des semaines d'attaques israéliennes qui ont tué plus de 14 500 Palestiniens. Mais les forces israéliennes ont continué à tuer des Palestiniens en Cisjordanie occupée et à Gaza tout au long de cette prétendue pause.

La pause a commencé vendredi et devait initialement durer jusqu'à mardi matin, heure locale. Le ministère des Affaires étrangères du Qatar a annoncé lundi que la pause avait été prolongée de deux jours. Juste avant la pause, Israël a lancé ce qui semblait être l'une de ses attaques les plus brutales à ce jour, massacrant plus de 100 Palestiniens – dont 50 issus d'une seule famille – lors d'une attaque contre le camp de réfugiés de Jabalia, dans le nord de Gaza, et poursuivant son raid contre un hôpital indonésien. , où des centaines de patients, de personnel et de personnes déplacées ont trouvé refuge.

Après que la pause soit techniquement entrée en vigueur, Israël semblait avoir arrêté les bombardements. Mais l'armée israélienne a continué d'imposer des violences contre les familles palestiniennes – notamment lorsque les forces israéliennes ont ouvert le feu sur des personnes qui tentaient de rentrer chez elles dans le nord de Gaza, tuant deux Palestiniens et en blessant d'autres.

De nombreux Palestiniens qui ont pu rejoindre leurs maisons dans le nord de Gaza ont constaté qu'elles avaient été complètement détruites, et que rien ne restait debout.

Lire aussi  L’armée américaine défend l’utilisation de « Forever Chemicals » alors que des groupes soulèvent des inquiétudes en matière de santé

Pendant ce temps, les forces israéliennes ont continué à exécuter des raids meurtriers en Cisjordanie occupée ; sur une période de 24 heures au cours du week-end, ont déclaré dimanche les responsables palestiniens de la santé, les forces d'occupation israéliennes ont tué au moins huit Palestiniens en Cisjordanie. Cela porte à 239 le nombre total de Palestiniens tués en Cisjordanie depuis le 7 octobre.

Les Palestiniens de Gaza et de Cisjordanie sont confrontés depuis des décennies à des exécutions extrajudiciaires, à des sièges et à des déplacements forcés de la part des forces israéliennes et des colons. Mais ces meurtres se produisent désormais sur fond de dévastation à Gaza, d'effondrement du système de santé et de blocus israélien de la nourriture, de l'eau et de l'électricité.

Jusqu'à présent, 58 personnes détenues par les forces du Hamas ont été libérées, et Israël a libéré plus d'une centaine de milliers de Palestiniens emprisonnés en Cisjordanie, dont beaucoup sont des enfants qui n'ont jamais été reconnus coupables d'un crime.

Les responsables israéliens se sont engagés à poursuivre leur siège génocidaire de Gaza pendant au moins deux mois après la fin de la pause. Les analyses montrent que les forces israéliennes ont massacré des civils palestiniens à Gaza à un rythme presque sans précédent au cours de ce siècle, en non seulement des bombardements quasi constants d'Israël, mais également de l'ampleur des bombes – dont beaucoup sont fabriquées par les États-Unis – qu'Israël a déployées. baisse dans les zones urbaines denses.

Certains responsables américains ont demandé une prolongation de la pause à Gaza, notamment le président Joe Biden et certains membres du Congrès. Cet appel est loin de répondre aux demandes massives de cessez-le-feu de la part du public et des de défense, mais pourrait représenter un changement d'attitude de la part des politiciens qui soutiennent habituellement Israël avec peu de réserves.

Lire aussi  Une frappe aérienne israélienne blesse le poète de Gaza qui a inspiré la grande marche du retour

Avatar de Charles Briot

Laisser un commentaire