Pôle Emploi : Voici les conditions nécessaire pour toucher le chômage

Publié le

Vous êtes à la recherche d'informations sur les démarches pour toucher le chômage auprès de Pôle Emploi ? Ce guide vous apporte toutes les informations nécessaires concernant les conditions d'éligibilité.

Conditions générales pour être éligible au chômage

Pour pouvoir prétendre aux allocations chômage, certaines conditions être réunies :

  • Être inscrit comme demandeur d'emploi ;
  • Avoir perdu involontairement son travail (fin de CDD, rupture conventionnelle, licenciement…)
  • Avoir suffisamment cotisé au cours des mois.

Détails sur la durée de cotisation nécessaire

Avant de pouvoir percevoir le chômage, un salarié doit avoir travaillé et cotisé un certain nombre de jours. Selon l'âge du demandeur, voici les règles en vigueur :

Pour les moins de 53 ans

Les individus âgés de moins de 53 ans doivent avoir cotisé au moins 130 jours au cours des 24 derniers mois.

Pour les personnes âgées entre 53 et 55 ans

Pour cette catégorie d'âge, l'exigence de cotisation minimal est de 130 jours également, mais le délai considéré est plus long et s'étend sur les 36 derniers mois.

Pour les personnes de 55 ans et plus

Les individus âgés de 55 ans et plus doivent quant à eux avoir cotisé au moins 130 jours au cours des 36 derniers mois.

Calcul de la durée d'indemnisation chômage

La durée pendant laquelle un demandeur d'emploi peut percevoir les allocations chômage dépend de plusieurs facteurs. La durée d'indemnisation varie en fonction du nombre de jours cotisés et de l'âge du demandeur :

  • Pour les moins de 53 ans : la durée d'indemnisation équivalente aux jours travaillés et cotisés, dans la limite de 24 mois ;
  • 53 et 55 ans : la durée d'indemnisation équivalente aux jours travaillés et cotisés, avec un plafond de 30 mois ;
  • À partir de 55 ans : la durée d'indemnisation équivalente aux jours cotisés, jusqu'à 36 mois maximum.
Lire aussi  CAF : Vous avez droit à cette aide méconnue jusqu’à 1067€ pour améliorer votre…

Il faut noter que la durée minimale d'indemnisation chômage est de 4 mois pour toutes les catégories d'âge.

Conditions spécifiques liées au motif de la fin de contrat

Le motif de la fin du contrat de travail est également essentiel pour déterminer si le demandeur peut percevoir le chômage. Voici les principaux cas de figure :

Licenciement économique ou personnel

En cas de licenciement économique ou personnel (sauf faute lourde), le salarié a, en général, droit aux allocations chômage.

Fin de CDD ou de mission d'intérim

Dans la plupart des cas, un salarié dont le CDD ou la mission d'intérim se termine peut prétendre aux indemnisations chômage, sous réserve de respecter les conditions citées précédemment.

Rupture conventionnelle

La rupture conventionnelle permet au salarié et à l'employeur de mettre un terme au contrat de travail à durée indéterminée d'un commun accord. Dans ce cas, le salarié peut toucher le chômage selon les mêmes critères que ceux applicables aux autres motifs de rupture involontaire.

Démission

En principe, un salarié qui démissionne ne peut pas percevoir le chômage, sauf dans certains cas spécifiques prévus par la réglementation. Il faut toutefois noter qu'une réforme devrait prochainement élargir les droits aux allocations chômage en cas de démission.

Faire sa demande auprès de Pôle Emploi

Pour bénéficier des indemnités chômage, il est nécessaire de s'inscrire comme demandeur d'emploi auprès de Pôle Emploi. L'inscription peut se faire en ligne sur le site Internet de Pôle Emploi ou en se rendant dans une agence.

Après avoir validé son inscription, le demandeur devra fournir les documents nécessaires pour que Pôle Emploi puisse étudier son dossier et déterminer s'il peut prétendre au chômage. Ces documents comprennent notamment :

  • La carte d'identité ou le titre de séjour ;
  • Le dernier bulletin de salaire ;
  • L'attestation Pôle emploi fournie par l'employeur ;
  • Les relevés d'Identité bancaire (RIB) du demandeur.
Lire aussi  Voici les travailleurs qui vont voir la plus forte hausse de salaire en 2024 (au moins 15%)

Au vu des éléments communiqués dans votre dossier, Pôle Emploi statuera sur votre éligibilité aux allocations chômage et vous informera de sa décision. En cas de refus, il est possible de contester la décision devant les instances compétentes.

Avatar de Tatomo Ny Aina

Laisser un commentaire