Les 5 hommes les plus riches du monde ont ajouté 14 millions de dollars à leur richesse chaque heure depuis 2020

Publié le

Les 5 hommes les plus riches du monde ont ajouté 14 millions de dollars à leur richesse chaque heure depuis 2020

Depuis 2020, alors que le monde était ravagé par une pandémie et que les bénéfices des entreprises atteignaient des niveaux jamais vus auparavant, les personnes les plus riches du monde en ont largement profité, ajoutant 14 millions de dollars à leur richesse collective chaque heure au cours des trois dernières années.

Un nouveau rapport d'Oxfam publié dimanche révèle que les cinq hommes les plus riches du monde – Elon Musk, Bernard Arnault, Jeff Bezos, Larry Ellison et Warren Buffett – ont plus que doublé leur richesse entre 2020 et fin 2023.

Entre mars 2020 et novembre 2023, leur fortune collective est passée d'un montant déjà colossal de 405 milliards de dollars à 869 milliards de dollars. Musk, l'homme le plus riche du monde, a été le plus grand gagnant, avec une richesse passée de 29 milliards de dollars à 246 milliards de dollars entre mars 2020 et novembre 2023. Il s'agit d'un changement de plus de 700 %.

Alors que ces hommes rassemblaient des milliards, près de 5 milliards de personnes à travers le monde se sont appauvries au cours de la même période, selon le rapport. Oxfam prédit que le monde verra son tout premier milliardaire au cours de la prochaine décennie tant que cette concentration de richesses entre les mains de quelques individus seulement demeurera presque entièrement intacte. Par ailleurs, les auteurs du rapport notent qu'il faudrait près de 230 ans pour que le monde éradique la pauvreté dans les mêmes conditions.

Le rapport, intitulé « Inequality Inc. », a été publié la veille du début de la réunion du Forum économique mondial de cette année, ou Davos, au cours de laquelle un groupe d'élites financières et de dirigeants d'entreprises du monde entier se réuniront pour discuter de questions économiques et commerciales. – un forum qui a été largement critiqué pour son rôle dans la promotion du pouvoir des élites et des problèmes et inégalités causés par le capitalisme mondial.

Lire aussi  97 pour cent des travailleurs de l'UAW chez les trois grands constructeurs automobiles votent pour autoriser une grève

« À l'échelle mondiale, nous assistons aux prémices d'une décennie de profondes divisions, entre quelques-uns au sommet et tout le monde », a déclaré Nabil Ahmed, directeur de la justice économique et raciale pour Oxfam America et co-auteur du rapport, dans une déclaration à Vérité. « Partout dans le monde, nous voyons comment les gens ordinaires subissent les ondes de choc de l'inflation, de la guerre, de la crise climatique et bien plus encore. Au rythme actuel, nous verrons le premier milliardaire dans une décennie, alors qu'il faudra plus de deux siècles pour mettre fin à la pauvreté – c'est inadmissible.»

Le rapport expose un certain nombre de causes des inégalités mondiales de richesse et de « l'âge d'or de la ». Les riches s'enrichissent grâce à des processus tels que le colonialisme, la concentration et l'expropriation des entreprises, ainsi que la capture politique par le biais du lobbying des entreprises. Les bénéfices des entreprises à partir de 2023 devraient battre des records sans précédent, en partie à cause de l'érosion de l'impôt sur les sociétés à l'échelle mondiale.

Parallèlement, note le rapport, les pauvres s'appauvrissent à mesure que les salaires baissent ou stagnent, les travailleurs sont de plus en plus exploités et des problèmes comme la crise climatique ont des impacts disparates qui pénalisent de manière disproportionnée les populations les plus pauvres. Les populations marginalisées, comme les femmes et les personnes non blanches, sont les plus durement touchées par ces impacts.

Les auteurs d'Oxfam appellent les dirigeants internationaux à agir pour mettre un terme à la tendance à une énorme concentration des richesses au sommet, à la fois en concentrant leurs efforts sur la création de richesses et de ressources pour la classe ouvrière et en maîtrisant le pouvoir détenu par les entreprises et les riches.

Lire aussi  Les patrons antisyndicaux ont subi une perte importante dans la nouvelle décision de la Commission du travail

« Pour surmonter une époque d'immense pouvoir privé, nous aurons besoin d'une nouvelle ère d'action publique. Les gouvernements peuvent et doivent façonner le marché pour qu'il soit plus . Nous avons besoin d'une réglementation confiante, affirmée et dynamique : notamment en démantelant les monopoles, en empêchant les entreprises de devenir trop puissantes, en responsabilisant les travailleurs et en taxant les entreprises et les ultra-riches », a déclaré Ahmed. « La compétition est ouverte – sur la politique, mais aussi sur le paradigme. »

Le sénateur Bernie Sanders (I-Vermont) a fait écho à l'appel à l'action d'Ahmed dans l'avant-propos du rapport. « Chaque année, le mouvement vers une oligarchie mondiale devient plus prononcé et plus obscène », écrit-il. Cela ne peut être combattu, a-t-il poursuivi, « que si nous sommes prêts à rassembler les travailleurs et les personnes à faible revenu du monde entier pour construire un mouvement international qui s'attaque à l'avidité et à l'idéologie de la classe milliardaire et nous mène vers une paix mondiale. sur la justice économique, sociale et environnementale.

Avatar de Flore Malaud

Laisser un commentaire