Impôts 2024 : Cette nouvelle taxe pourrait bien débarquer en France pour 3 millions de personnes

Publié le

En France, près de 3 millions de personnes pourraient être touchées par la mise en place d'une nouvelle taxe. L'idée n'est pas nouvelle, mais elle suggère fois-ci la création d'un impôt européen destiné à réduire les inégalités de richesse, comme le rapportent nos confrères de tf1info. En effet, le député majoritaire Jean-Paul Mattei et le communiste Nicolas Sansu tirent la sonnette d'alarme sur les inégalités de richesse, qui selon leur rapport, ne cessent de croître depuis plus de 20 ans.

92% de la richesse brute possédée par la moitié des ménages les plus fortunés

Les deux parlementaires mettent en avant le fait que 92 % de la richesse brute est détenue par la moitié des ménages ayant le plus de patrimoine. Ils précisent également que l'héritage moyen des 0,1 % d'héritiers les plus riches est environ 180 fois supérieur à l'héritage médian. D'après leurs estimations, une taxe de 5 % étalée sur 30 ans, basée sur les actifs financiers nets des 10 % d'individus les plus riches, permettrait de générer 150 milliards d'euros.

Une taxe exceptionnelle et temporaire déjà évoquée en mai

Cette proposition rappelle l'idée d'une taxe exceptionnelle et temporaire, basée sur les actifs financiers des 10 % de ménages les plus fortunés et calibrée selon les coûts prévus pour les finances publiques. Cette suggestion avait été présentée dans un rapport soumis au gouvernement en mai par l'économiste Jean Pisani-Ferry, proche d'Emmanuel Macron à l'époque.

La taxation n'est pas la solution, selon le ministre de l'Économie

« La fiscalité n'est pas la solution », a souligné le ministre de l'Économie. « Notre objectif est de baisser les impôts, car la France connaît déjà l'une des charges fiscales les plus élevées au monde », a-t-il . « Il est évident qu'il faut faire contribuer davantage les personnes les plus fortunées aujourd'hui », a défendu Nicolas Sansu sur franceinfo, représentant du Cher pour le Parti Démocratique et Républicain de Gauche.

Lire aussi  Epargne : Que se passe t’il pour vos intérêts si vous fermez votre livret ?

Tout le monde doit contribuer selon ses capacités et, pour l'heure, ce n'est pas le cas, a soutenu le député communiste sur Franceinfo.

Trois millions de Français concernés : voici combien ils devraient payer

Au moins trois millions de contribuables seraient visés par les rapporteurs. Selon une étude de l'Insee publiée en janvier 2023, il s'agit des personnes possédant un patrimoine brut total d'au moins 716 300 euros. Les rapporteurs recommandent également de revoir les déductions sur les plus-valus immobilières, la restructuration du système qui prévoit des exemptions après avoir été propriétaire pendant années pouvant mener à la spéculation et à la rétention dans le secteur de la crise.

Les modifications proposées et leur impact

Dans une démarche complémentaire, le journal parisien conseille d'indexer le seuil soumettant la fortune immobilière à l'impôt sur l'inflation, ainsi que de plafonner la déduction de la résidence principale. Cette mesure pourrait permettre :

  • D'atténuer les inégalités entre les contribuables
  • De favoriser une meilleure redistribution des richesses
  • De renforcer le financement des services publics et des projets environnementaux

En somme, l'instauration d'une taxe européenne sur les actifs financiers des ménages les plus fortunés pourrait représenter une solution originale et efficace pour lutter contre les inégalités de richesse en France et financer des projets d'envergure.

Avatar de Tatomo Ny Aina

Laisser un commentaire