Immobilier : Cette technique de négociation méconnue permets de faire baisser le prix d’un bien

Publié le

Face à la montée des taux d'intérêt et l'augmentation des prix de l'immobilier, certains acheteurs rivalisent d'ingéniosité pour tenter de réaliser la meilleure affaire possible. Si beaucoup se concentrent sur les techniques de négociation classiques, une approche moins honorable consiste à s'allier avec plusieurs personnes pour attaquer en groupe un même bien, dans le but de faire baisser le prix demandé par le vendeur.

Contexte immobilier : hausse des taux et des apports personnels

Depuis environ deux ans, les taux d'intérêt ont connu une considérable. Ainsi, selon l'Observatoire du crédit logement/CSA, ils ont atteint près de 5% durant l'été 2023. En novembre 2023, les taux de prêt moyen s'établissaient à 4,22%, loin des chiffres avoisinant 1% il y a quelques années. Face à cette évolution, les banques ont cherché à sécuriser davantage les emprunts et limité les effets de levier en augmentant l'apport personnel nécessaire pour accorder un crédit. En 2023, l'apport moyen en France atteignait ainsi 89 422 € selon Century 21.

Impact sur les acheteurs et les vendeurs

  • Côté acheteurs : Certains ne disposent plus des ressources nécessaires pour obtenir un prêt. Ils doivent donc redoubler d'efforts pour négocier le prix des biens ou trouver des alternatives.
  • Côté vendeurs : Malgré la conjoncture, ils ne sont pas tous prêts à baisser drastiquement les prix de vente. Les professionnels de l'immobilier estiment cependant qu'en 2023, le nombre de transactions devrait se situer entre 900 000 et 950 000.

Une négociation discutable : s'attaquer en groupe à un même bien

Outre les techniques traditionnelles de négociation – connaître les raisons de la vente ou relever les points faibles du bien – certains acheteurs ont recours à une méthode moins louable. Romain Solenne, fondateur de la Promy qui permet aux vendeurs de comparer les promoteurs, explique que certains « acheteurs stratégiques » s'unissent avec deux ou trois amis pour attaquer ensemble le même bien immobilier. Leur objectif est simple : mettre plus de pression sur le vendeur afin d'obtenir une réduction du prix.

Fonctionnement de cette technique

L'idée est de créer une sorte de concurrence fictive entre plusieurs faux acheteurs, qui vont chacun faire des offres différentes auprès du vendeur. En déstabilisant ce dernier, ils espèrent ainsi le pousser à revoir ses prétentions à la baisse.

Limites et risques liés à cette pratique

  • Manque d'éthique : Cette technique est loin d'être honorable et peut être perçue comme une tentative de manipulation.
  • Risques juridiques : Si cette pratique n'est pas illégale en soi, elle peut néanmoins poser des problèmes légaux pour les participants s'ils sont découverts.

Conseils pour une négociation plus saine et efficace

Pour éviter de recourir à des pratiques discutables, il existe de nombreuses autres voies pour tenter de faire baisser le prix d'un bien :

  • Se renseigner sur la situation du vendeur : En comprenant ses motivations et contraintes, vous aurez les clés pour adapter votre argumentaire et proposer un accord gagnant-gagnant.
  • Évaluer l'état du bien : Notez ses points faibles et listez les travaux à effectuer ; cela vous fournira des arguments concrets pour justifier une de réduction.
  • N'hésitez pas à formuler plusieurs offres : Si votre première proposition est refusée, rien ne vous empêche de revenir vers le vendeur avec une nouvelle offre ajustée. Dans l'immobilier, la persévérance peut payer !

En somme, ne cédez pas à la facilité et optez plutôt pour une approche respectueuse et transparente lors de vos négociations immobilières.

Avatar de Tatomo Ny Aina

Laisser un commentaire