Cette prime exceptionnelle sera versée d’ici au 31 décembre, voici son montant exact

Publié le

Face à la crise économique et financière, les entreprises françaises ont décidé d' un coup de pouce à leurs employés sous forme de primes exceptionnelles. D'ici le 31 décembre, on estime que des milliers de salariés recevront cette prime qui renforcera le pouvoir d'achat des ménages. Au total, c'est une somme de 4,1 milliards d'euros qui a été distribuée en 2022 à plus de 5 millions d'employés en France. En réaction à cette initiative, l'INSEE prévoit ainsi une hausse notoire du pouvoir d'achat des ménages français pour l'année 2023.

Une augmentation de 1,2% du pouvoir d'achat des ménages selon l'INSEE

Selon les estimations de l'Institut National de la Statistique et des Études Économiques (INSEE), cette mesure permettrait à l'ensemble des ménages français de bénéficier d'une progression de 1,2% en matière de pouvoir d'achat. De plus, il est important de souligner que les hausses salariales globales contribueront également à cette évolution positive : l'INSEE prévoit en effet une augmentation moyenne des salaires par travailleur de 5% sur l'année 2023.

Le bonus exceptionnel, successeur de la prime Macron

Ce dispositif de primes exceptionnelles est en réalité la suite logique de la « prime Macron » ou prime exceptionnelle de pouvoir d'achat (PEPA), mise en place par le gouvernement français quelques années auparavant. Toutefois, les employeurs ont encore jusqu'au 31 décembre 2023 pour verser cette prime à leurs salariés.

Qui sont les bénéficiaires du bonus exceptionnel ?

Tous les employés sont concernés par ce bonus, y compris ceux disposant de contrats à durée déterminée :

  • Salariés ayant un revenu inférieur à trois fois le SMIC annuel : dans ce cas, le de la prime est exempté d'impôt sur le revenu et de cotisations salariales, dans une limite allant de €3,000 à €6,000 selon l'existence d'un accord de participation.
  • Salariés dont le salaire est égal ou supérieur à trois fois le SMIC annuel : ils sont également concernés par cette exonération, sous réserve des mêmes conditions que pour les autres salariés.
Lire aussi  Des travailleurs de l’Université de Californie arrêtés pour avoir écrit « Un salaire vital maintenant » à la craie

Le texte législatif précise par ailleurs que cette exonération fiscale et sociale sera valable jusqu'au 31 décembre 2026 pour les employés percevant moins de trois fois le SMIC dans les entreprises comptant moins de cinquante salariés.

Quel impact sur l'économie française ?

Cette mesure d'aide aux salariés se veut être un moyen de soutenir la relance économique en France et encourager la consommation. En effet, comme le souligne l'INSEE, une hausse du pouvoir d'achat entraînera nécessairement un regain d'intérêt pour les biens et services, boostant ainsi les secteurs concernés. Toutefois, certains observateurs estiment que cette prime exceptionnelle pourrait avoir des effets mitigés sur le long terme, notamment sur l'inflation ou encore les inégalités salariales. Il faudra donc rester attentif à l'évolution de ces différentes problématiques au cours des prochains mois afin d'ajuster si besoin les mises en place pour soutenir l'économie française. En conclusion, le bonus exceptionnel accordé aux employés en France témoigne d'une volonté commune des entreprises et du gouvernement de favoriser la relance économique et le renforcement du pouvoir d'achat des ménages français face à la crise actuelle. Si cette mesure apporte indéniablement un soutien financier significatif à des milliers de salariés, il sera crucial d'en évaluer l'impact réel et les possibles ajustements à réaliser dans le futur.

Avatar de Tatomo Ny Aina

Laisser un commentaire