Chèque Energie : Aurez vous le droit à cette aide en 2024 ?

Publié le

Face à la hausse constante du coût de l'énergie depuis fin 2021, le gouvernement français a mis en place un dispositif d'aide à destination de près de 6 millions de foyers : le chèque énergie. Ce programme permet aux ménages éligibles de d'une aide financière pour régler tout ou partie de leurs d'énergie en fonction de leur situation familiale et de leurs revenus. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir comment fonctionne ce dispositif et les conditions pour en bénéficier.

Le chèque énergie, qu'est-ce que c'est ?

Le chèque énergie est une aide financière mise en place par l'État afin de soutenir les ménages les plus modestes dans le paiement de leurs factures d'énergie. Il s'agit d'un titre nominatif envoyé chaque année automatiquement aux foyers éligibles, dont le montant varie en fonction des ressources et de la composition du ménage. Les sommes allouées peuvent ainsi aller de 48€ à 277€. Cette aide peut également être utilisée pour régler des travaux de rénovation énergétique tels que l'isolation de la toiture, des fenêtres ou des murs.

Les critères d'éligibilité au chèque énergie

Pour savoir si vous êtes éligible au chèque énergie, vous devez prendre en compte votre niveau de revenu fiscal ainsi que la composition de votre foyer. Voici les montants du chèque énergie pour l'année 2024 selon ces critères :

  • Revenu fiscal inférieur à 5 600€ par an : de 48€ à 194€ en fonction de la composition du foyer.
  • Revenu fiscal entre 5 600€ et 6 999€ par an : de 63€ à 240€ en fonction de la composition du foyer.
  • Revenu fiscal entre 6 700€ et 7 700€ par an : de 76€ à 277€ en fonction de la composition du foyer.
  • Revenu fiscal entre 7 700€ et 10 800€ par an : de 98€ à 176€ en fonction de la composition du foyer.
Lire aussi  Les démocrates cherchent à mettre fin au stratagème majeur d’évasion fiscale des milliardaires dans un nouveau projet de loi du Sénat
Revenu Fiscal Annuel1 UCDe 1 à 2 UC2 UC ou plus
Inférieur à 5 600 €194 €240 €277 €
Entre 5 600 € et 6 999 €146 €176 €202 €
Entre 6 700 € et 7 700 €98 €113 €126 €
Entre 7 700 € et 10 800 €48 €63 €76 €

Notons également que les personnes résidant en maison de retraite ou en unité de soins de longue durée peuvent bénéficier de cette aide sous certaines conditions de revenus.

Comment utiliser le chèque énergie ?

Le chèque énergie peut être utilisé pour payer vos factures d'électricité, de gaz ou de fioul, mais aussi pour effectuer des travaux de rénovation énergétique. Voici les différentes options offertes pour son utilisation :

  1. Payer directement en ligne : il suffit de saisir les informations de votre chèque (numéro, code à gratter) ainsi que les références de votre contrat sur le site de votre fournisseur d'énergie.
  2. Envoyer votre chèque par courrier : adressez-le à votre fournisseur accompagné d'une copie d'une facture récente ou d'un échéancier mentionnant vos références client.
  3. Régler l'achat de fioul : remettez directement le chèque à votre fournisseur. Attention, aucun rendu de monnaie n'est possible si la facture est inférieure au montant du chèque.
  4. Payer le loyer en résidence sociale : remettez le chèque à l'organisme gestionnaire de la structure d'hébergement.
  5. Financer des travaux de rénovation énergétique : si ces derniers sont réalisés avant le 31 mars de l'année suivant l'envoi du chèque, vous pouvez payer directement avec. Au-delà de cette date, vous pouvez l'échanger contre un nouveau chèque travaux de même valeur, valable deux ans et dédié au financement de ces travaux.
Lire aussi  CAF : Cette aide de 600€ va être versée à des milliers de personnes, en faites-vous partie ?

Des droits et avantages supplémentaires avec le chèque énergie

AU-delà de l'aide financière qu'il représente, le chèque énergie donne droit aux bénéficiaires de certains avantages auprès de leur fournisseur d'électricité et/ou de gaz naturel :

  • Factures d'énergie ou de combustible :
    • Le chèque énergie peut être utilisé pour payer vos factures d'électricité, de gaz naturel, de pétrole liquéfié, de fioul domestique, de bois, etc.
    • Il couvre également les charges de chauffage incluses dans votre redevance si vous habitez dans un logement-foyer conventionnel APL (foyer de jeunes travailleurs, résidence pour personnes âgées, etc.).
  • Travaux de rénovation énergétique :
    • Vous pouvez utiliser le chèque énergie pour financer des travaux de rénovation énergétique tels que l'isolation de la toiture, des fenêtres ou des murs.
    • Seuls les travaux figurant dans la liste des dépenses éligibles et réalisés par un professionnel certifié « Reconnu garant de l'environnement » (RGE) sont finançables.
  • et réductions auprès de votre fournisseur d'énergie :
    • En cas de déménagement, vous ne paierez pas les frais de mise en service de votre contrat.
    • En cas d'incident de paiement, votre puissance électrique est maintenue pendant la période de trêve hivernale (du 1er novembre au 31 mars).
    • Vous avez droit à une réduction des frais liés à une intervention en cas d'impayés (réduction de puissance ou suspension d'alimentation) et à une exonération, le cas échéant, des frais liés à un rejet de paiement.

Cependant, vous ne pouvez pas payer de dépenses de carburant avec votre chèque énergie. Le chèque énergie est cumulable avec le dispositif Ma Prime Rénov

Lire aussi  97 pour cent des travailleurs de l'UAW chez les trois grands constructeurs automobiles votent pour autoriser une grève

Le chèque énergie est donc une aide précieuse pour les foyers français les plus modestes afin de faire face aux dépenses d'énergie et aux coûts croissants liés à la consommation énergétique. Il permet également d'encourager la réalisation de travaux de rénovation énergétique pour rendre les logements plus respectueux de l'environnement.

Avatar de Tatomo Ny Aina

Laisser un commentaire