Voici le montant maximum qu’il est maintenant possible de payer en argent liquide

Publié le

Dans le cadre de la législation contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme, le Parlement européen et les États membres ont récemment convenu de limiter les paiements en espèces à 10 000 euros au sein de l'Union européenne.

Pourquoi cette nouvelle mesure ?

Cette disposition, qui fait partie d'un texte à plus efficacement contre le financement du terrorisme, entre en vigueur après deux ans et demi de négociations et sera appliquée dès cette année. Nous pouvons donc nous à voir certaines modifications dans les pays où les paiements en espèces étaient jusqu'à présent illimités comme par exemple en Allemagne ou en Autriche.

Situation actuelle dans différents pays membres

  • France : Des règles plus strictes que les nouvelles dispositions européennes sont déjà en place concernant les paiements en espèces.
  • Autriche et Allemagne : Les paiements en espèces étaient illimités jusqu'à présent.

Conséquences possibles de cette mesure sur les transactions financières

La limitation des paiements en espèces pourrait encourager les transactions électroniques et la digitalisation de l'économie, tout en freinant le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. Les banques pourraient aussi profiter de cette mesure pour adapter leurs offres aux nouvelles régulations.

Augmentation des transactions sans-numéraire

Le plafonnement des paiements en espèces pourrait avoir pour effet secondaire une augmentation des transactions réalisées par carte bancaire, virement ou paiements mobiles, ce qui pourrait notamment favoriser l'émergence de nouveaux acteurs du secteur financier.

Une meilleure surveillance et un contrôle renforcé

Outre la limitation des paiements en espèces, le Parlement européen et les États membres ont également approuvé en décembre dernier la création d'une agence de l'Union européenne contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. Cette nouvelle entité aura pour mission de mieux surveiller les institutions financières, mais devra surtout contribuer à réunir les efforts de différents pays pour lutter ensemble contre ces problèmes.

Lire aussi  CAF : Si vous touchez l’AAH vous pouvez avoir droit à cette aide exceptionnelle de 600 euros

L'importance de la coopération entre pays membres

La mise en place d'un cadre commun de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme est essentielle au renforcement de la sécurité au sein de l'Union européenne. Grâce à ce dispositif, les pays membres pourront mutualiser informations et ressources afin d'adopter une approche globale dans la lutte contre ces menaces.

Les impacts sur les citoyens et les entreprises

Les habitants de l'UE devront être informés des nouvelles règles concernant les paiements en espèces, et pourront être amenés à recourir davantage aux autres moyens de paiement. Les entreprises quant à elles, devront s'adapter à ces changements et pourront profiter de ce contexte pour repenser leurs systèmes de paiement.

Le secteur du commerce : un exemple d'adaptation nécessaire

L'adoption de cette mesure aura un impact sur certains secteurs économiques spécifiques, tels que le commerce de détail. Les commerçants devront se préparer à modifier leurs pratiques en matière de transactions en espèces et informer leurs clients des nouvelles règles en vigueur.

La limitation des paiements en espèces à 10 000 euros au sein de l'Union européenne est une mesure importante pour lutter contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. Elle pourrait également encourager la digitalisation de l'économie et favoriser l'émergence de nouveaux acteurs dans le domaine financier. La mise en place de telles régulations nécessitera toutefois l'attention et la collaboration de tous les pays membres afin de maximiser leur efficacité.

Avatar de Tatomo Ny Aina

Laisser un commentaire