Les membres de l’UAW et du Syndicat américain des postiers mènent la marche de New York pour Gaza

Publié le

Les membres de l'UAW et du Syndicat américain des postiers mènent la marche de New York pour Gaza

Des syndicats, des groupes juifs et d'autres organisations ont mené une marche à New York jeudi soir pour exiger un cessez-le-feu dans la guerre israélienne contre Gaza soutenue par les États-Unis et faire pression sur leurs membres du Congrès pour qu'ils cessent de prendre l'argent de leur campagne aux lobbyistes pro-israéliens.

Membres de la région 9A des Travailleurs unis de l'automobile (UAW); Syndicat américain des postiers (APWU); Travailleurs unis de l'électricité, de la radio et des machines (UE) région de l'Est ; la branche new-yorkaise des Socialistes démocrates d'Amérique (NYC-DSA) ; Adalah Justice Project, Musulmans américains pour la Palestine NY/NJ ; Voix juive pour la paix-NY ; Communautés de New York pour le changement ; le Parti des familles qui travaillent à New York ; et d'autres sont descendus dans la rue pour appeler à « la paix et la justice pour la Palestine ».

Ils portaient des pancartes soulignant les revendications des travailleurs américains en faveur d'un cessez-le-feu dans le conflit qui a tué plus de 20 000 Palestiniens à Gaza, dont plus de 8 000 enfants. Les panneaux ont également souligné combien d'argent le chef de la majorité au Sénat Chuck Schumer, la sénatrice Kirsten Gillibrand et le leader de la minorité parlementaire Hakeem Jeffries – tous démocrates de New York – ont pris à l'American Israel Public Affairs Committee (AIPAC).

L'AIPAC aurait l'intention de dépenser au moins 100 millions de dollars lors des primaires démocrates de 2024, dans le but de renverser les partisans du cessez-le-feu, en particulier les membres du « Squad » – les représentants Jamaal Bowman (DN.Y.), Cori Bush (Démocrate-Mo.), Summer Lee (D-Pa.), Alexandria Ocasio-Cortez (DN.Y.), Ilhan Omar (D-Minn.), Ayanna Pressley (D-Mass.) et Rashida Tlaib (D-Mich.).

Lire aussi  La République démocratique du Congo confrontée à une crise alimentaire malgré ses richesses minières

« Depuis deux mois, le monde entier a regardé l'armée israélienne lancer son assaut sur Gaza », ont déclaré les organisateurs de la marche de jeudi, qui se sont ralliés à un message clair : « Arrêtez les bombes ! Cessez-le-feu maintenant !

« La maladie, la faim et la soif se propagent rapidement », ont-ils poursuivi. « Deux millions de Palestiniens ont été déplacés et des milliers emprisonnés par l'État israélien. »

Les États-Unis accordent à Israël 3,8 milliards de dollars d'aide militaire annuelle et le président américain Joe Biden a demandé au Congrès 14,3 milliards de dollars supplémentaires pour l'effort de guerre. Comme l'ont exprimé les organisateurs de la marche : « horreur s'est déroulée avec le plein soutien du gouvernement américain. Nos représentants déconnectés, au lieu de se ranger du côté de leurs électeurs, se rangent du côté de l'AIPAC, un groupe de pression raciste de droite.

« Mais nous ne les laisserons pas ignorer ce mouvement ouvrier grandissant. Des centaines de milliers de citoyens sont descendus dans les rues, ont saturé les lignes téléphoniques et les boîtes de réception de leurs représentants, ont arrêté la circulation, organisé des sit-in et bien plus encore, pour exiger la paix et la justice », ont-ils ajouté. « Nous exigeons que nos sénateurs de New York appellent à un cessez-le-feu immédiat et durable, votent NON au projet de loi d'aide de 14 milliards de dollars et refusent les contributions d'extrême droite de l'AIPAC ! Et nous continuerons à marcher, à protester, à perturber et à nous battre jusqu'à ce que nous mettions fin à ce génocide. »

La marche de New York a eu lieu une semaine après que les dirigeants de syndicats tels que l'UAW, l'APWU et l'UE ont tenu une de presse avec des démocrates dont Bush, Ocasio-Cortez, Omar et Tlaib au Capitole des États-Unis à Washington, DC pour exiger un cessez-le-feu. .

Lire aussi  Davantage de sanctions et de pressions militaires n'amélioreront pas les droits humains en Corée du Nord

Notant la participation du président de l'UAW, Shawn Fain, John Nichols a écrit pour La nation:

Pour Tlaib, le seul membre palestinien américain du Congrès et ardent défenseur d'un cessez-le-feu, ce fut un particulièrement poignant. Elle a noté : « Je suis la fière fille d'un travailleur de l'UAW et je connais mon Yaba (père), s'il était ici, il serait si fier. L'UAW lui a appris qu'il méritait la dignité humaine, même s'il n'avait qu'un niveau d'éducation de quatrième année, même s'il était palestinien, même s'il était musulman. Sur cette chaîne de montage, il était l'égal de chaque être humain présent sur cette chaîne. Qui a fait ça pour lui ? Les Travailleurs unis de l'automobile l'ont fait pour lui.

Fain, pour sa part, a clairement appelé à un changement de la politique américaine.

« La seule voie vers la paix et la justice sociale est un cessez-le-feu », a déclaré le leader de l'UAW.

La manifestation de jeudi a coïncidé avec d'intenses débats sur une résolution de cessez-le-feu au Conseil de sécurité des Nations Unies à New York. Les États-Unis, l'un des cinq pays disposant d'un droit de veto, ont retardé plusieurs votes attendus sur la mesure cette semaine.

Avatar de Charles Briot

Laisser un commentaire