LEP : Voici comment éviter les frais exorbitants du livret

Publié le

Dans le de l'épargne réglementée en France, le Livret d'épargne populaire (LEP) se distingue par ses avantages spécifiques et sa mission originelle. Ce placement a été conçu pour inciter les foyers à revenus modestes à épargner tout en protégeant leur argent contre l'inflation. Cependant, son transfert vers une autre banque peut générer des frais importants.

Les caractéristiques du LEP : un produit d'épargne distinct des autres livrets réglementés

Créé en 1982, le LEP occupe une place particulière dans la famille des placements d'épargne réglementés, aux côtés du Livret A et du Livret de développement durable et solidaire (LDDS). Sa vocation initiale était de soutenir l'épargne des personnes à revenus limités, surtout dans un contexte économique d'inflation élevée et de stagnation de l'épargne. Le LEP est destiné aux foyers à revenus modestes et soumis à des plafonds de ressources.

Le transfert du LEP lors d'un changement de banque : un processus coûteux mais possible

Un autre avantage du LEP par rapport aux Livret A et LDDS réside dans la possibilité de le transférer lors d'un changement de banque. Cependant, il faut signaler que cette opération peut parfois entraîner des frais conséquents pour le détenteur du compte.

Les frais de transfert du LEP varient selon les établissements bancaires

Les bancaires appliquent des frais plus ou moins importants lors du transfert d'un LEP vers un autre établissement. Le coût moyen s'établit environ à 105 euros, avec des pointes pouvant atteindre 150 euros voire plus dans certains cas. Certains établissements proposent en revanche un transfert gratuit, généralement auprès des banques en ligne.

Lire aussi  Combien gagnerez vous en 2024 avec 20 000€ sur un livret A ?

Des frais contestés au regard de la vocation du LEP

Ces frais de transfert sont souvent critiqués par plusieurs acteurs du secteur financier. En effet, il semble paradoxal de facturer une telle somme pour un produit d'épargne ciblant les ménages modestes. De plus, ces frais peuvent constituer des freins à la mobilité bancaire et donc au bon fonctionnement de la concurrence entre les établissements.

  • Les frais de transfert du LEP varient de 0 à plus de 150 euros selon les banques.
  • Ils sont souvent jugés excessifs et contraires à la vocation du placement.

Les alternatives au transfert du LEP lors d'un changement de banque

Si le transfert du LEP peut générer des frais importants, plusieurs options s'offrent aux clients souhaitant changer d'établissement tout en conservant leur épargne sur ce produit spécifique.

Ouvrir un nouveau LEP dans sa nouvelle banque

Il est possible d'effectuer un retrait partiel de son LEP et de déposer jusqu'à la limite autorisée (10.000 €) sur un nouveau compte ouvert auprès de sa nouvelle banque. Cependant : attention aux gains accumulés qui ne pourront pas être intégralement reversés si le plafond de dépôt est déjà atteint.

Conserver son LEP auprès de l'ancienne banque

Une autre option consiste à maintenir son LEP ouvert dans son ancienne banque, sans procéder à son transfert. Il sera toutefois nécessaire de gérer deux comptes d'épargne dans deux établissements différents.

Le LEP offre des avantages clés pour les ménages modestes avec sa protection contre l'inflation et sa rémunération avantageuse. Néanmoins, lors d'un changement de banque, le transfert du LEP peut générer des frais importants. Il est donc essentiel de bien comparer les établissements et les options proposées pour faire le meilleur choix en fonction de sa situation personnelle.

Avatar de Tatomo Ny Aina

Laisser un commentaire