Impôts 2024 : Voici ce qui change pour les particuliers cette année

Publié le

En 2024, certains changements fiscaux concernant les ménages français ont été mis en place. Bien que la plupart de ces modifications ne seront appliquées qu'en 2025, quelques nouveautés sont déjà en vigueur cette année. Dans cet article, nous allons vous présenter les principaux changements, notamment ceux bénéficiant aux foyers les plus modestes.

Une indexation pour compenser l'inflation

Pour votre imposable de 2023, la nouveauté majeure réside dans l'indexation visant à compenser les effets de l'inflation. Ainsi, vous réaliserez des économies d'impôt si dans l'année précédente, vos revenus ont augmenté moins rapidement que les prix. Pour le , vous serez imposé dans les mêmes conditions qu'en 2023 et bénéficierez des mêmes avantages et déductions.

Réduction d'impôt et abattement en hausse pour les foyers les plus modestes

  • La réduction d'impôt accordée aux foyers à faible revenu augmente de 4,8%, avec des conditions d'application également rehaussées. Vous y avez droit cette année si votre impôt brut du ménage est inférieur à 1 929 € ou 3 191 €. Le montant déduit par l'administration fiscale sera égal à la différence entre 873 € ou 1 444 € et 45,25 % de votre impôt brut.
  • L'abattement sur le revenu octroyé aux contribuables âgés de plus de 65 ans et aux personnes modestes est également revalorisé de 4,8%. Le montant déduit par l'administration fiscale sans aucune intervention de votre part sera égal à 2 746 € jusqu'à 17 200 € de revenus et à 1 373 € entre 17 201 € et 27 670 € de revenus.

Il convient de noter que la déduction forfaitaire de 10% applicable sur les salaires et la réduction des pensions sont également augmentées de 4,8%, avec des plafonds de charges déductibles reliées aux enfants à charge rehaussés en conséquence.

Bonus pour certaines donations

Comme en 2023, les dons effectués en 2024 auprès d'organismes aidant les personnes dans le besoin ouvrent droit à une réduction d'impôt. Les nouveautés concernent :

  • Un bonus de 66% accordé si vous avez fait un don à une organisation féministe prônant l'égalité des sexes
  • Un bonus supplémentaire de 75% si vous avez versé des sommes à la Fondation du patrimoine entre septembre et décembre 2024

Ces mesures visent à encourager les particuliers à financer la restauration du patrimoine national et soutenir les causes sociétales importantes.

Le plafond annuel des dons avec réduction d'impôt de 75 % reste à 1000 € jusqu'en 2026. Cette mesure concerne aussi bien les associations caritatives que la Fondation du patrimoine.

Maintien de certaines mesures en faveur des locations

Le gouvernement avait initialement prévu de réduire le plafond d'application du régime micro-BIC et la déduction forfaitaire pour les locations meublées, ainsi que l'abattement pour charges foncières lié aux locations traditionnelles. Toutefois, ces modifications ont été suspendues avant le dépôt de la déclaration fiscale 2024, maintenant ainsi intact les avantages liés aux locations.

Cela dit, une autre proposition de loi est actuellement en discussion, visant à durcir les règles du jeu concernant les locations touristiques.

Conclusion : quelques changements importants en 2024, mais beaucoup à venir en 2025

Les changements fiscaux pour les particuliers en 2024 sont principalement axés sur le soutien aux ménages modestes grâce à une indexation compensant l'inflation et des réductions d'impôt majorées. De plus, des bonus spécifiques sont accordés pour certaines donations en faveur du patrimoine culturel et de l'égalité des sexes.

Lire aussi  Retraite : Cette aide de 1012 € auxquels la plupart des retraités ont droit en 2024

Néanmoins, il est nécessaire de rester attentif aux évolutions législatives prévues pour 2025 qui pourraient impacter les règles fiscales, notamment en ce qui concerne les locations et les différentes déductions possibles.

Avatar de Tatomo Ny Aina

Laisser un commentaire