Cette simple phrase suffit pour faire financer les frais de notaire à la banque

Publié le

Lors d'un achat immobilier, les frais de notaire peuvent représenter une part importante de la facture. Pourtant, il est possible d'inclure ces frais dans le prix de vente, permettant ainsi aux acheteurs de financer leur acquisition sans apport .

Comprendre les frais de notaire dans l'achat immobilier

Dans un projet d'achat immobilier, les frais de notaire sont incontournables. À ne pas confondre avec la rémunération du notaire lui-même, ces frais correspondent notamment aux droits d'enregistrement et aux taxes versées à l'État. Ils représentent environ 8% du montant de la transaction dans le cas d'un logement ancien, tandis que pour un bien neuf, ils se situent entre 2 et 3%. Dans certains cas, il est possible de bénéficier de frais de notaire réduits ou même nuls en optant pour un achat « acte en main », c'est-à-dire où les frais de notaire sont intégrés au prix de vente du bien.

Comment fonctionne l'achat immobilier « acte en main » ?

Afin de mettre en place un contrat de vente incluant les frais de notaire, il faut commencer par insérer une clause spécifique dans le compromis ou l'acte de vente. Ensuite, il convient de modifier le paragraphe relatif aux frais, stipulant qu'ils sont compris dans le prix et seront pris en charge par le vendeur. Un troisième point doit également être modifié : celui concernant l'évaluation des droits de mutation, qui devront être réglés. Cette pratique est particulièrement intéressante pour les acheteurs ne disposant pas d'apport personnel, puisqu'elle leur permet de demander un financement à 110% auprès de leur banque et ainsi couvrir l'intégralité du prix d'achat et des frais. Toutefois, cela n'a aucune incidence sur la fiscalité du vendeur : même si le prix de vente est artificiellement gonflé par l'inclusion des frais, le gain en capital reste inchangé.

Les avantages et inconvénients de l'achat immobilier tout compris

  • Pas de surprise pour l'acheteur : Le prix affiché intègre tous les coûts, y compris les frais de notaire. Cela évite donc des calculs supplémentaires et facilite la prise de décision.
  • Financement simplifié : En incluant les frais de notaire dans le prix de vente, l'acheteur peut demander un prêt immobilier sans apport personnel et maximiser ainsi ses chances d'obtenir un crédit.
  • Aucun impact sur la fiscalité du vendeur : Comme précisé plus haut, le fait d'inclure les frais de notaire dans le prix n'affecte pas la taxation du vendeur sur la plus-value réalisée lors de la transaction.
  • Nécessité d'une rédaction soignée du contrat : Pour que l'achat tout compris soit valable, il convient de rédiger avec précision les clauses du contrat et de bien ajuster les paragraphes concernant les frais. Cela implique une prise en charge attentionnée par le notaire.

Achat immobilier acte en main : une pratique encore rare

Bien que les avantages d'un achat immobilier tout compris soient indéniables pour l'acheteur, cette pratique reste peu répandue. En effet, la des clients préfèrent opter pour une ventilation claire des frais au moment de la signature du compromis ou de l'acte de vente. Cependant, il est nécessaire de garder à l'esprit que cette option demeure à la discrétion du vendeur et de l'acheteur. Ainsi, si un vendeur propose un prix incluant les frais de notaire, rien n'empêche l'acheteur de demander une présentation différente, avec un calcul précis du montant des frais. En somme, l'achat immobilier tout compris peut être une solution intéressante pour financer les frais de notaire sans apport personnel. Toutefois, il convient de se rapprocher de son notaire afin de s'assurer de la validité de cet arrangement et de sa mise en œuvre dans les meilleures conditions possible.

Avatar de Tatomo Ny Aina

Laisser un commentaire