Voici le pays où l’on travaille le moins en Europe (Non, ce n’est pas la France !)

Publié le

Contrairement à ce que l'on peut croire, ce n'est pas la France qui détient la palme du pays où les Européens travaillent le moins. Selon une étude publiée récemment par l'institut économique Rexecode, c'est la Finlande qui se positionne en première place dans cette catégorie pour l'année 2022. Les chiffres démontrent que les employés finlandais à temps plein ont effectué en moyenne 1 640 heures de travail, contre 1 668 heures pour leurs homologues français.

La situation française comparée à celle des autres pays européens

La France occupe donc la deuxième place du classement des pays européens dont les employés travaillent le moins, sur un total de 27 pays membres de l'Union européenne. L'écart constaté entre la France et l'Allemagne est significatif : avec ses 1 790 heures de travail annuel moyen, l'Allemagne figure au 12ème rang, soit un écart de 122 heures par rapport à la France.

  • France : 1668 heures (2ème position)
  • Finlande : 1640 heures (1ère position)
  • Allemagne : 1790 heures (12ème position)

D'autres pays nordiques également concernés

En comparant les données fournies par Rexecode, on constate que la Finlande n'est pas le seul pays nordique présent dans les premières places du classement. Plusieurs pays d'Europe du Nord, comme la Norvège et la Suède, ont également des durées de travail inférieures à celles observées en France et en Allemagne.

La perspective d'une semaine de travail de 24 heures en Finlande

Même si, pour l'instant, la norme reste une semaine de travail composée de cinq journées de huit heures, la Finlande a connu un vaste débat sur l'éventualité d'une semaine de travail de 24 heures, soit six heures de travail par jour pendant jours. Si cette proposition devait être concrétisée, l'écart entre la Finlande et les autres pays européens serait encore plus marqué en termes de temps de travail effectif annuel.

Lire aussi  Plus de 1 000 travailleurs syndiqués britanniques bloquent quatre usines d’armement qui arment Israël

Taux d'absentéisme : la Finlande est-elle vraiment différente de la France ?

D'après les données publiées par Eurostat début 2019, le taux d'absentéisme à l'échelle nationale en Finlande (13,1 jours) est très similaire à celui observé en France (13,7 jours). Ces chiffres montrent que si les Finlandais peuvent travailler moins d'heures par an que les Français, le nombre de jours d'absence des salariés reste comparable entre les deux pays.

Une différence à nuancer selon le type d'employé concerné

Il est important de souligner que toutes ces données concernent les horaires de travail des salariés à temps plein. L'étude met également en que la France présente un temps de travail effectif annuel plus faible que celui d'autres pays, notamment l'Allemagne ou certains pays nordiques. Il convient donc de ne pas généraliser et de tenir des spécificités de chaque catégorie de salariés.

Conclusion : quelles perspectives pour l'évolution du temps de travail en Europe ?

Bien que la Finlande soit actuellement le pays où les Européens travaillent le moins en termes d'heures annuelles effectives, cette situation pourrait évoluer au fil des années et avec l'introduction éventuelle d'une semaine de travail de 24 heures. D'autre part, il serait intéressant d'approfondir les études sur les raisons qui poussent certains pays à avoir des horaires de travail inférieurs aux autres et sur les stratégies mises en place pour assurer la compétitivité économique dans ce contexte.

Avatar de Tatomo Ny Aina

Laisser un commentaire