Quel est le salaire d’un chauffeur de train ?

Publié le

La SNCF fait face à une difficulté grandissante pour recruter de conducteurs de trains, ce qui l'oblige à diminuer le nombre de trajets effectués. Cette situation pèse sur le transport ferroviaire, avec notamment des annulations fréquentes de TER, en particulier dans les Hauts-de-France où environ 100 trains sur 1 200 sont supprimés chaque jour.

Le rôle crucial des conducteurs de train

Avec environ 14 000 conducteurs en activité, ces professionnels jouent un rôle clé dans le bon déroulement de nos voyages quotidiens. Assurant la préparation, la conduite et la régularité des services ferroviaires, ils doivent répondre à trois obligations principales : respecter la ferroviaire, garantir la sécurité des personnes et des biens, et satisfaire aux impératifs de service.

  • Le conducteur de manœuvre et de lignes locales est principalement de déplacer des trains vides en gare ou au dépôt.
  • Le conducteur de ligne prend en charge aussi bien les trains de fret que les trains de voyageurs.

Depuis 2021, la SNCF partage son rôle d'employeur majeur pour les conducteurs de ligne avec la société italienne Trenitalia. D'autres acteurs, tels que Le Train en France ou Renfe en Espagne, sont désormais dans la compétition pour les conducteurs de trains.

Formation et salaires des conducteurs de train

Les candidats doivent réussir des tests de sélection avant d'intégrer un centre de formation SNCF pendant 12 mois (pour les conducteurs de ligne) ou 6 mois (pour les conducteurs de manœuvre). Les rémunérations initiales pour ces postes se situent autour du SMIC hors prime, mais peuvent augmenter avec l'ancienneté.

  • Conducteur de manœuvre et de lignes locales : jusqu'à 2 000€ bruts mensuels.
  • Conducteur de ligne : entre 2 500€ et 4 000€ bruts mensuels.
  • Conducteur de TGV : environ 4 800€ bruts mensuels, primes comprises (postes accessibles seulement plus tard dans la carrière).
Lire aussi  Le projet de loi de Sanders visant à augmenter le salaire des enseignants pourrait être financé en taxant les riches successions

La part variable de la rémunération dépend notamment du type de train conduit, de la distance parcourue, du travail de nuit ou de l'expérience du conducteur. Cela peut pénaliser ceux qui sont absents pour maladie, par exemple.

Avantages et primes des employés de la SNCF

Outre leur salaire, les conducteurs bénéficient de plusieurs avantages financiers importants : aide au logement, prime de fin d'année et surtout des facilites de circulation. Ces dernières leur permettent de voyager pratiquement gratuitement pour eux et également d'offrir des billets gratuits à leurs proches.

Des horaires et conditions de travail variables

Les conducteurs sont soumis à un système de roulement : horaires de nuit, week-ends, jours fériés ou déplacements avec nuitées sont possibles. Ils peuvent en théorie prendre leur retraite entre 50 et 52 ans, bien que les dispositions aient été modifiées en 2008 pour les personnes nées à partir de 1973, qui doivent désormais cotiser pendant 43 ans afin de bénéficier d'une retraite complète à l'image du régime général.

Attirer de nouveaux profils dans le secteur ferroviaire face à la concurrence

L'importance stratégique des conducteurs de train pour la SNCF soulève des défis majeurs pour attirer et fidéliser ces professionnels. Face à une concurrence accrue et au départ à la retraite inévitable d'une partie de ses effectifs, la SNCF doit redoubler d'efforts pour séduire les candidats potentiels et assurer une qualité optimale de service à ses usagers.

Avatar de Tatomo Ny Aina

Laisser un commentaire