La suspension du permis de conduire de manière automatique tous les 15 ans, c’est pour bientôt ?

Publié le

Le Conseil européen des Ministres des Transports a décidé, à une faible majorité, de suspendre les permis de conduire tous les quinze ans, avec pour objectif de les révalider par le biais de procédures médicales. Les intervalles pourraient être raccourcis à mesure que l'âge avance. Toutefois, il n'est pas garanti que certains critères encore méconnus ne s'avèrent pas discriminatoires, même si les conditions de sécurité sont assurées.

Potentielle discrimination liée à l'âge

Ainsi, dans le cas d'une légère baisse de l'audition qui n'empêche pas d'entendre, les critères pourraient être fixés de manière suffisamment stricte pour ne pas récupérer son permis. Actuellement, on parle de 65 ans, mais ce n'est pas parce qu'on a 85 ans qu'il faut moins se déplacer, notamment dans les zones reculées.

Des alternatives de transport insuffisantes

Le problème est qu'une fois de plus, Bruxelles ne propose pas d'alternative satisfaisante avant de mettre en place une mesure qui affecte potentiellement des millions de conducteurs. Il conviendrait de proposer des alternatives de transport permettant aux personnes âgées de continuer à se rendre chez leur médecin ou leurs petits-enfants dans la ville située à 20 de leur domicile, et ce, sans être confinées chez elles. Malgré l'âge avancé, il est essentiel de maintenir une vie sociale.

  • Des alternatives pour ne pas être enfermés à la maison
  • Ne pas négliger la vie sociale des seniors

La mesure remise en question du point de vue de la sécurité routière

En comparant les conducteurs âgés de 75 ans et plus avec la population globale, on constate qu'ils provoquent deux fois moins d'accidents que ceux âgés de 18 à 24 ans ou même de 25 à 34 ans. De ce fait, cette mesure ne se justifie pas d'un point de vue de la sécurité routière.

Lire aussi  Un juge du KS interdit aux personnes trans de changer de sexe sur les permis

Certains considèrent que la France n'a pas demandé ni voulu que le permis soit lié à l'âge. Cependant, l'Europe prépare bel et bien une suspension automatique des permis tous les quinze ans pour tout le monde. Si cette mesure est adoptée par le Parlement, elle pourrait devenir obligatoire pour tous les renouvellements de permis de conduire devant subir un examen médical.

Impact sur les primes d'assurance

Il est également question d'un formulaire d'auto-évaluation, car cette problématique sera forcément liée aux primes d'assurances. Or, entre les politiques et les conducteurs, il y a un décalage important qui tient davantage de la politique que des préoccupations quotidiennes.

La question du bruit et de l'accessibilité pour les personnes handicapées

L'argument concernant le bruit est probablement fallacieux. Même si la Ville de Paris avoir mené des études sur le sujet, on attend encore qu'elle nous montre quel sera l'impact réel en termes de nuisances sonores.

  • Davantage adapter les trottoirs pour les personnes à mobilité réduite
  • Réparer les nids-de-poule sur les chaussées et les trottoirs

Il conviendrait plutôt d'inviter la Ville de Paris à combler les trous présents sur les chaussées et les trottoirs, et d'améliorer l'accessibilité pour les personnes handicapées. Aujourd'hui, il y a 1 000 choses urgentes à faire pour faciliter la mobilité de tous les usagers, qu'ils soient piétons ou automobilistes, avant de se focaliser sur le périphérique qui aura bien plus d'impact sur la vie des Franciliens que sur celle des Parisiens eux-mêmes.

La suspension automatique du permis de conduire tous les 15 ans en Europe soulève donc de nombreuses questions et inquiétudes. Il est nécessaire de trouver des solutions alternatives pour permettre aux personnes âgées de continuer à se déplacer sans être isolées et de considérer sérieusement les conséquences sur la sécurité routière et les primes d'assurance avant de mettre en place une telle mesure.

Avatar de Tatomo Ny Aina

Laisser un commentaire