Inflation : Voici de combien votre panier de courses a augmenté depuis 2 ans

Publié le

Au cours des deux dernières années, les prix ont connu une augmentation significative, entraînant une diminution constante du pouvoir d'achat des ménages français. En comparaison à il y a deux ans, le coût d'un panier d'achat est maintenant 20,5% plus cher. C'est le cas par exemple pour la marque Président avec son beurre doux dont le prix a augmenté de plus de 41,9%. Le papier toilette Lotus figure également parmi les produits dont le prix a fortement progressé, avec une hausse d'environ 30% depuis 2022 selon Capital.

Tensions autour des marges brutes dans l'agroalimentaire

Il convient de souligner qu'en novembre 2023, l'UFC-Que Choisir, Foodwatch, Familles Rurales et CLCV avaient déjà interpellé le Président Macron au sujet de la marge brute de l'industrie agroalimentaire. En effet, celle-ci avait augmenté de 28% à 48% entre fin 2021 et le deuxième trimestre de 2023, atteignant un niveau historique. Cette hausse suggère non seulement une récupération par rapport aux années précédentes, mais également une véritable accumulation de surcoûts !

Les consommateurs se tournent vers des enseignes moins coûteuses

Selon Le Parisien, les ménages sont de plus en plus contraints de se tourner de manière permanente vers des magasins où ils peuvent faire leurs courses à des prix inférieurs. Par exemple, le montant moyen d'un panier d'achat chez Leclerc s'élève à 77,15 € et a connu une hausse de 20,3% en deux ans.

Les conséquences pour différents secteurs

  • Depuis plusieurs jours, les agriculteurs organisent des manifestations pour attirer l'attention du gouvernement.
  • L'inflation alimentaire a augmenté de 11,9% en 2023 par rapport à l'année précédente – un taux particulièrement élevé pour ce secteur.
  • Le contrefaçon coûte près de 16 milliards d'euros et environ 200 000 emplois chaque année aux secteurs européens de l'habillement, des cosmétiques et autres.
Lire aussi  Au moins 2 Français sur 3 pourrait réduire leur facture d’électricité et éviter la hausse de 130€

Il y a une lueur d' pour les consommateurs dans le contexte actuel : la hausse des prix s'arrêter à la fin de ce premier trimestre, suivie d'une baisse progressive, selon certaines prévisions. Tout comme les fournisseurs de carburant qui ne prévoient pas de revenir aux prix d'avant la crise, les distributeurs ne pensent pas que le montant total des achats reviendra à son niveau précédent.

Avatar de Tatomo Ny Aina

Laisser un commentaire